WebTV

Performance des plantes et qualité des sols

Comment une meilleure compréhension des mécanismes à l’œuvre dans le compartiment rhizosphérique, entre les racines de la plante, le sol et les bactéries présentes dans ce sol, permettent de mieux expliquer les performances des plantes, sur le plan de la nutrition et de la santé ?
Tel est l'objet d'étude d'un des axes de recherche prioritaire définis en 2017 par la Chaire AEI, qui soutient les travaux de recherche permettant de mieux connaître le fonctionnement des interactions sol, plante, microorganismes au niveau de la rhizosphère pour contribuer au pilotage de systèmes de cultures performants et durables.

 

Projet en cours

  • Novembre 2019 - Novembre 2022 : "Approche intégrée pour l'amélioration des performances des plantes en agroécologie : prise en compte de l’interface sol/plante" - Thèse CIFRE réalisée par Sébastian MIRA (structures d'accueil : L'INSTITUT AGRO - école interne Agrocampus Ouest Rennes - INRAE - EUREDEN)

Projets soutenus

  • Octobre 2018 - janvier 2019 : "Analyse critique des méthodes statistiques pour la conception de dispositifs expérimentaux pour les systèmes agricoles complexes" - CDD (structure d'accueil : AGROCAMPUS OUEST)
  • Mars 2018 - août 2018 : "Différences de fonctionnement entre les compartiments rhizosphère et sol nu dans un gradient de diversification des cultures" - Stage de fin d'études du cursus d'élève-ingénieur (Master 2 Agroecology - AGROCAMPUS OUEST)
  • Septembre 2017 - janvier 2018 : "Rhizosphere : synthèse des connaissances et recensement des attentes terrain" - Etude réalisée par des élèves-ingénieurs d'AGROCAMPUS OUEST (Master 2 Agroecology)
ble_rhizosphère

Image : Pixabay CC0 Creative commons
 
Contact RSS
 Inscription Newsletter