WebTV

Performance des plantes et qualité des sols

Comment une meilleure compréhension des mécanismes à l’œuvre dans le compartiment rhizosphérique, entre les racines de la plante, le sol et les bactéries présentes dans ce sol, permettent de mieux expliquer les performances des plantes, sur le plan de la nutrition et de la santé ?
Tel est l'objet d'étude d'un des axes de recherche prioritaire définis en 2017 par la Chaire AEI, qui soutient les travaux de recherche permettant de mieux connaître le fonctionnement des interactions sol, plante, microorganismes au niveau de la rhizosphère pour contribuer au pilotage de systèmes de cultures performants et durables.


Projets soutenus

  • Septembre 2017 - janvier 2018 : "Rhizosphere : synthèse des connaissances et recensement des attentes terrain" - Etude réalisée par des élèves-ingénieurs d'AGROCAMPUS OUEST (Master 2 Agroecology)
  • Mars 2018 - août 2018 : "Différences de fonctionnement entre les compartiments rhizosphère et sol nu dans un gradient de diversification des cultures" - Stage de fin d'études du cursus d'élève-ingénieur (structure d'accueil : AGROCAMPUS OUEST)
  • Octobre 2018 - janvier 2018 : "Analyse critique des méthodes statistiques pour la conception de dispositifs expérimentaux pour les systèmes agricoles complexes" - CDD (structure d'accueil : AGROCAMPUS OUEST)
ble_rhizosphère

Image : Pixabay CC0 Creative commons
 
  • Mieux quantifier le contrôle biologique : lancement du projet Quanticontrol
    La Chaire AEI co-finance un nouveau projet visant à mieux comprendre et quantifier le service de contrôle biologique. A terme, ce projet vise à poser les bases d'un outil d'aide au pilotage du contrôle biologique pour les agriculteurs.
  • Traitement antibiotique sélectif au tarissement chez la vache laitière : enquête auprès des éleveurs
    Des étudiant.e.s d'AGROCAMPUS OUEST ont réalisé une étude auprès d'une cinquantaine d'élevages bovins laitiers afin d'identifier les freins et motivations à l'adoption du traitement antibiotique sélectif au tarissement chez la vache laitière.
  • Régulation naturelle des ravageurs : les résultats d'une thèse co-financée par la Chaire AEI
    L'action des ennemis naturels sur les populations de ravageurs, appelée "régulation naturelle", est un levier potentiel pour lutter contre ces ravageurs en limitant l'utilisation des produits phytosanitaires. Peut-on intensifier cette régulation naturelle des insectes ravageurs des cultures légumières ? Tel est l'objet d'une thèse réalisée par Xavier Mesmin, soutenue en 2018, co-financée par la Chaire AEI et la Région Bretagne.
  • Serious game sur l'agroécologie : point d'étape pour le projet SEGAE
    L'enseignement de l'agroécologie nécessite des outils adaptés pour faciliter l'enseignement de l'approche systémique, de la multidisciplinarité et de la gestion des transitions en agriculture. Dans le cadre d'un projet européen et avec le soutien de la Chaire AEI, 6 universités et écoles européennes s'associent pour concevoir un jeu éducatif en ligne à destination des étudiants et professionnels. Les 6 partenaires se réunissent à Gembloux (Belgique) du 8 au 10 octobre pour un point d'étape sur le projet.
  • 3 projets étudiants lancés en septembre 2018 !
    La rentrée s’annonce chargée pour la Chaire Agriculture Ecologiquement Intensive, avec le lancement de trois projets collectifs étudiants, autour des enjeux de l’accompagnement au changement de pratiques.
Contact RSS
 Inscription Newsletter